Syndrome prémenstruel

Attention votre blog chouchou est désormais auto hébergé, oui madame (fierté), sa nouvelle adresse est :

http://tendergreen.fr/

A tout de suite !

GIF fleur

Pourquoi tant de haine

Voici le premier article d’une série qui sera consacrée au SPM, comprenez « Syndrome Pré Menstruel », autrement appelé « l’enfer s’abat sur ma pomme ».

Ce premier article est consacré aux troubles de l’humeur.

D’abord, pourquoi se sent-on si misérable à l’approche des maudites? Comme vous vous en doutez, c’est tout la faute aux hormones :

      • Trop d’œstrogènes pendant la seconde partie du cycle
      • Faible taux de sérotonine
      • Chute des hormones TSH et cortisol
      • Hausse du taux de testostérone

Et en français, ça veut dire quoi?

Ça veut dire qu’on pleure devant les pubs Royal Canin et qu’on pourrait ordonner un tir de missile nucléaire sur le conducteur du bus qui nous est passé sous le nez. En gros, on est une loque sanguinaire.

Alors que faire?

  • Chouchoutez vous : votre corps, biologiquement parlant, est programmé pour la reproduction. La dépression hormonale entraînée chaque mois par l’absence de grossesse va aboutir aux règles, ce qui signifie que votre corps a préparé en vain un bel ovule et un utérus douillet (gorgé de sang) pour accueillir un éventuel embryon. L’approche des règles ne sont finalement que le reflet d’une programmation biologique non satisfaite… Vous méritez donc du réconfort! Des gens gentils, du repos, de la nourriture de haute qualité, etc…

 

 

  • Allez-y mollo sur le sucre car il favorise la fuite du magnésium dans les urines. Une Un Kinder Bueno vous réconfortera le moral pendant 3 minutes mais il ne fera qu’accentuer vos misères par la suite.

 

  • Allez-y mollo sur les produits laitiers pour la même raison, ils vous privent de magnésium. Comme il vous faut néanmoins du calcium pour ne pas mettre votre cerveau en vrac, grignotez chaque jour une petite poignée d’amandes.

 

  • Allez-y à fond sur les fibres et les glucides lents : les légumes, les salades, le riz complet etc… Ils favorisent la production de sérotonine au niveau du cerveau et combattent ainsi le syndrome dépressif. Ils contiennent du magnésium. De plus, les hormones usées ou exogènes se lient aux fibres et sont ainsi évacuées avant d’être recyclées inutilement par le corps.

 

  • Mangez du gras de bonne qualité : sardines et maquereau pour les oméga 3, huile d’onagre pour les oméga 6 (1 cuillère à soupe matin et soir)

 

 

  • Ne faites surtout pas d’impasse sur le sommeil, et dans dormez bien dans l’obscurité pour favoriser la libération de mélatonine.

 

Ces recommandations sont toutes validées scientifiquement. Abusez-en! Ce serait dommage de s’en priver et de continuer à souffrir inutilement 🙂

Dans un prochain article, je traiterai d’une autre joyeuseté du SPM : la prise de poids et de la rétention d’eau, youpi.

Attention votre blog chouchou est désormais auto hébergé, oui madame (fierté), sa nouvelle adresse est :

http://tendergreen.fr/

A tout de suite !

GIF fleur

2 réflexions sur “Syndrome prémenstruel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s